lundi 7 mars 2016

Titus Flaminius, la piste gauloise par Jean-François Nahmias



Titre : Titus Flaminus, la piste gauloise
Auteur : Jean-François Nahmias
Maison d'édition : Le livre de poche
Genre : Policier, historique
Pages : 286
Tome : 4 (Tomes compagnons)
Prix : 5, 60€
 
Résumé
 
Titus Flaminius vient de s'engager dans l'armée romaine quand Jules César, en pleine guerre des Gaules, lui confie une mission secrète. Pour Titus, c'est un honneur qui ne se refuse pas. Sous l'identité d'un marchand de vin, il se rend donc à Bibracte, une des principales villes du pays, afin de déjouer un éventuel complot politique contre Rome. Mais le meurtre barbare de son hôte, Viridomar, le précipite dans une enquête complexe et périlleuse, l'obligeant à côtoyer des figures aussi diverses que Bituit, le sage druide, Icostagos, le bourreau sans pitié ou Duna, la fille aux serpents.
 
Avis
 
J'ai lu ce livre pour l'école, pour le cours de latin. Comme d'habitude, un livre pour les cours signifie pour moi une perte de temps. Là pour le coup, j'avais un peu d'espoir étant donné que ma professeure de latin est une grande lectrice. Et franchement, j'ai bien aimé ce roman qui mêle deux genres littéraires.
 
Ce bouquin se déroule pendant la conquête des Gaules par César. On peut donc suivre plusieurs de ses petites conquêtes. On découvre également plein de coutumes gauloises et certaines de celles-ci m'ont beaucoup surpris. Notamment les différents sacrifices qui m'ont choqué. Comme par exemple, le fait de sacrifier des innocents pour honorer des dieux. Ce roman est un mélange de deux genres selon moi : l'historique et le policier. En effet, il y a également du policier dans le bouquin puisque Titus Flaminius, le personnage principal, est en fait à la recherche du coupable du meurtre d'un riche gaulois. Je n'avais jamais lu de bouquins comme celui-ci et franchement, j'ai beaucoup aimé ce mélange.  Si je trouve les trois autres tomes à la bibliothèque ou en brocante, je crois que je me laisserais tenter.
 
 Pour ce qui est de la plume de l'auteur, je l'ai trouvée normale. Parfois, un peu endormante, mais parfois super captivante. A la fin de la majorité des chapitres, on a envie de voir ce qu'il se passe après. Cependant, les pages se tournent assez lentement ; elles étaient longues. La  taille de la police, quant à elle, n'est pas ma préférée : je la trouve trop petite.
 
J'ai beaucoup aimé Titus Flaminius, le personnage principal de ce roman. Il ne va pas hésiter une seconde, il va se lancer dans l'enquête. Il ne remet jamais sa promesse en question. Il a l'air également plutôt gentil : il traine son affranchi, Palinure, comme une personne normale et pas comme un vulgaire esclave. Bref, je l'ai plutôt bien apprécié.
 
Agrona, la servante de Gyptis, je l'ai vraiment détesté ; j'avais envie de lui mettre des claques. Je trouve que c'est une vraie hypocrite. Elle n'est honnête et fait croire à tout le monde qu'elle est fragile et timide alors qu'elle est très espiègle.
 
Conclusion
 
J'ai beaucoup aimé ce livre. L'intrigue m'a plu, certains personnages également. Cependant, je suis plus mitigé pour la plume de l'auteur qui m'a parfois endormi.
 
Voilà, c'était ma chronique du livre « Titus Flaminius, la piste gauloise ». J'espère que cet article vous a plu.
Bonnes lectures
LILIAN

Aucun commentaire:

Publier un commentaire